La Tentation : Club Libertin

Cela faisait longtemps que nous abordions le sujet avec Anastasia ma femme de retourner dans un club libertin mais difficile de franchir le pas aussi facilement que nous l’avions fait à l’époque avec des amis qui nous avaient alors invité à découvrir ce lieu tabou.

Ne voulant pas aller en terre inconnue car trop stressant pour nous deux, nous nous sommes décidés à retourner à La Tentation que nous avions découvert avec ce couple d’amis mais avec qui nous n’avions partagé que cette découverte du lieu.

C’est un samedi soirée couples exclusivement que nous nous rendons au club, sur le parking les questions sont encore présentes et nous avons encore le choix de ne pas y aller. Anastasia est tentée mais toujours un peu anxieuse, je la rassure et lui promet que rien ne se fera sans son accord. Elle m’embrasse et sors de la voiture en m’invitant d’un clin d’œil et petit sourire à l’accompagner, pas besoin de me le dire deux fois…

Nous payons le droit d’entrée de 60 euros qui comprend : open bar + apéro dinatoire.

Nous devons enregistrer une carte de membre pour pouvoir entrer dans ce club, il s’agit d’une simple formalité cette carte est sans contrainte et pas soumise à parrainage comme dans certains clubs plus sélects dirons-nous.

Une hôtesse nous accueille et nous propose de visiter le club, nous acceptons pour deux raisons : la première fois nous n’avons pas eu droit à cette visite (peut-être le fait que nous étions venus à deux couples) et un contact libertin m’avait dit avoir découvert des parties cachées d’un club alors qu’ils le fréquentaient régulièrement avec sa femme.

La visite nous rassure : le club n’a pas trop changé, nous aimons cette décoration et cette lumière tamisée qui diffusent une atmosphère agréable et sensuelle. Quelques couples sont déjà présents et restent dans la partie discothèques du club avec des tenues correctes et sexy pour les dames mais sans en dévoiler trop.

Nous déposons nos affaires au vestiaire et allons-nous jeter à l’eau, façon de parler ; c’est un club sec pas de jacuzzi pour se détendre… Anastasia porte une jupe noire courte avec des « collants jarretelles » que j’adore particulièrement, une culotte rouge en dentelle qui a la particularité de pouvoir s’ouvrir par des boutons. Pour le haut elle porte un chemisier blanc transparent par sa dentelle. Son soutien-gorge assorti à sa culotte est bien visible et a les mêmes caractéristiques que la culotte : la possibilité de l’ouvrir par des petits boutons… Moi je porte un pantalon noir et une chemise blanche avec un caleçon qui permet d’accéder à mon sexe par une ouverture sans avoir à enlever celui-ci.

Nous nous dirigeons vers le bar pour prendre un verre pour nous donner du courage et c’est avec nos gin Tonic que nous allons nous installer sur des banquettes en faces du bar.

L’ambiance est agréable, la musique nous plaît, deux femmes dansent sur la piste avec des tenues assez fluides qui mettent leurs courbes en valeur et libèrent la vue sur leurs corps, on peut apercevoir leurs poitrines…mais ici pas de geste de pudeur pour remettre en place la tenue… et même nous avons l’impression qu’elles laissent faire ce tissu malicieux qui fait durcir leurs tétons par ses frottements… un spectacle émoustillant pour nous deux, la soirée s’annonce bien…

Un couple vient de rentrer, ils sont accompagnés par l’hôtesse qui leur fait visiblement visiter le club : des débutants comme nous ? En tous cas des nouveaux dans ce club libertin. L’hôtesse revient seule, le couple doit être en train de se changer. Nous ne savons dire pourquoi mais ce couple a attiré notre attention. J’en parle à Anastasia qui a le même ressenti que moi, elle me dit que la femme du couple a posé sur elle un regard qui l’a troublé. Tout en discutant nous voyons la femme du couple arrivait seule et s’asseoir au bar en face de nous sur une chaise haute, elle s’est effectivement changée et porte une tenue des plus sexy : elle est noire en simili cuir, courte, très ouverte sur les côtés, quelques lanières très espacées sur les côtés pour relier l’avant et l’arrière, devant pour le décolleté une longue tirette sur l’avant pour découvrir la poitrine et bien plus aux grés des envies. Cette tenue nous permet de constater qu’elle ne porte pas de dessous, comme me le fera remarquer Anastasia. Pour nous c’est un indice qui nous fait penser que ce ne sont pas des débutants comme nous, Anastasia n’aurait osé porter cette tenue pour ses débuts en club libertin.

La femme commande un verre et observe le club, elle semble attendre son homme qui tarde à venir. Son attente continue mais cela n’a pas l’air de trop la déranger car elle a trouvé une occupation : elle s’est retournée et a lancé un sourire que l’on peut qualifier de coquin à Anastasia surprise de cette attention. La femme accompagne son sourire d’un geste qui ne souffre pas d’interprétation : elles écartent maintenant les jambes et offre une vue plongeante sur son sexe épilé. Anastasia est de plus en plus confuse, elle est clairement troublée par cette femme. A mon tour d’être surpris quand je vois ma femme répondre aux signes de cette femme en écartant aussi les jambes et dévoilant sa culotte si visible étant donné sa couleur rouge. Les regards des femmes se croisent et c’est maintenant une ambiance sensuelle qui s’installe entre elles. Anastasia ouvre un peu son chemisier pour donner envie à cette femme de découvrir son décolleté bien fourni. Elle ne m’oublie pas en posant sa main sur ma cuisse et remontant le long de celle-ci pour arriver à la hauteur de la bosse formée par mon sexe, avec cette grosseur elle comprend que je suis excité par la situation. Cela lui valide qu’elle peut continuer son jeu. Elle me regarde, s’approche de moi et m’embrasse avec fougue. La femme du bar a profité de cette pause pour venir se positionner à genoux entre les cuisses de Anastasia, elle découvre le charme de cette culotte qui peut s’ouvrir en deux parties retenues par une boutonnière ; ce système permet d’ouvrir la partie souhaitée et permettre d’explorer celle-ci. Anastasia se laisse envahir par l’excitation de la situation et va elle-même déboutonné assez de bouton pour dévoiler son sexe épilé mais avec un petit triangle de poil au-dessus des lèvres. La femme dépose juste un baiser sur le sexe de Anastasia et se relève. Elle se présente à nous, elle se prénomme Kristel et nous explique que c’est la première fois qu’ils viennent dans ce club. Nous nous présentons et expliquons que ce n’est pas notre première visite mais que nous sommes débutants et un peu timides dans ce contexte de club libertin. Elle nous dit venir de Belgique, qu’elle pratique le libertinage avec son mari de façon régulière. Elle nous propose de continuer notre découverte dans une pièce de la partie coquine avec son mari qui se prénomme Edgard. Pour nous rassurer elle nous laisse choisir la pièce et nous indique qu’ils feront attention à nous pour nos débuts.

Comme nous en avions déjà parlé avec Anastasia nous savons dans quelle pièce nous aimerions aller pour continuer à faire connaissance de ce charmant couple : la pièce aux miroirs qui nous a donné tant de fantasmes…Nous récupérons Edgard en passant par les vestiaires, celui-ci n’avait rien manqué de la scène mais avait préféré laisser Kristel seule pour s’amuser un peu et voir ce qu’elle allait entreprendre, il est visiblement ravi de voir que sa femme puisse prendre de telles initiatives et du couple qu’elle a choisi.

Nous nous installons sur le lit de cette pièce, volontairement je me mets un peu à l’écart pour laisser Kristel et Anastasia libres de leurs gestes et initiatives, j’avoue être impatient de voir cette scène saphique que je fantasme tant. Nous n’avons jamais été aussi près de réaliser celle-ci et l’excitation est déjà très forte pour moi, je bande déjà à imaginer la suite…

Anastasia ne sait pas trop comment se positionner ou quoi faire, elle est intimidée par la situation mais son envie de Kristel est claire. Elle me regarde et attend de moi un signe : mon sourire accompagné d’un hochement de tête pour lui dire vas-y ma belle fais toi plaisir vont la rassurer et lui permettre de se détendre.

Kristel avec son expérience a vu ces signes et compris qu’elle devait continuer à prendre les initiatives. Elle s’approche d’Anastasia pour poser un doux baiser sur la bouche d’Anastasia qui répond en ouvrant la bouche pour un baiser plus profond. Les mains accompagnent ce baiser, chacune caressant l’autre avec volupté, au fur à mesure de l’intensité des baisers les caresses s’intensifient sur les corps. La chaleur monte déjà dans la pièce, je vois Edgard qui avec un grand respect se tient lui aussi à l’écart il sait qu’il faut laisser Kristel et ne pas s’introduire dans ces relations saphiques.

Les deux femmes se présentent maintenant l’une en face de l’autre à genoux, Anastasia ose prendre l’initiative de faire glisser la tirette de la tenue de Kristel qui a pour effet de libérer sa poitrine, Anastasia commence par la prendre en main avant de se pencher et de gouter à celle-ci de sa langue, les tétons de Kristel sont réactifs et les voilà bien durs. Kristel a aussi envie de gouter aux seins voluptueux d’Anastasia à voir son regard empli d’envies. La lingerie d’Anastasia est bien pratique : il suffit de déboutonner pour ouvrir. Le sein sort mais reste entouré de cette belle lingerie rouge en dentelle, Kristel l’adore et est déjà en train de sucer les tétons d’Anastasia soupirant de plaisirs. Kristel se lève et tire la languette pour ouvrir complètement sa tenue, Anastasia découvre le sexe épilé de sa partenaire de jeux, elle veut répondre à l’invitation en plongeant son visage entre ses cuisses pour lui lécher le sexe. L’émotion me gagne, mon fantasme se réalise voir ma belle en train de gouter la chatte d’une autre femme. C’est le sexe à la main que je vis la scène, par les miroirs je peux voir cette scène sous tous ses angles ; je ne boude pas mes plaisirs de voyeur. Mais que fait donc Anastasia ? Mais oui c’est bien cela, elle met un doigt dans la chatte de Kristel et commence des allers retours qui font du bien à Kristel à entendre les petits cris qu’elle pousse.

Kristel est maintenant nue, elle a fait allonger Anastasia et s’est mise en 69 au-dessus d’elle : elle veut continuer à se faire lécher la chatte mais veut rendre les hommages à Anastasia. La culotte d’Anastasia pourvu de nœuds de chaque côté est vite enlevée, son sexe est déjà très humide de l’excitation d’avoir gouter à un sexe de femme, elle écarte les cuisses pour convier Kristel à la lécher. Que c’est bon de voir cette envie partager entre deux femmes de se brouter les minous ; ce sont maintenant des soupirs et des râles que nous entendons. Les deux femmes prennent visiblement et auditivement des plaisirs, Edgard et moi profitons de ce spectacle saphique des plus sensuelle et attendons de les voir se faire jouir comme de sacrées coquines. Chose qui ne tarde pas à arriver avec un décalage entre elles : Anastasia a atteint plus rapidement l’orgasme que Kristel, son excitation de cette première doit y être pour beaucoup. Kristel donne un peu de temps à Anastasia pour reprendre ses esprits. Elle se tourne vers Edgard pour prendre le sexe de celui-ci en main, commencer à le branler avant de le prendre en bouche. Les miroirs reflétent cette scène et des couples de spectateur se sont installés à l’entrée de la pièce visiblement excités par ce spectacle saphique. Ils auront aussi la courtoisie et le respect de ne pas s’approcher plus. Et heureusement car si d’autres personnes s’étaient jointes à nous Anastasia aurait été complètement inhibée.

Mais c’est bien désinhibée qu’Anastasia va se positionner entre les cuisses ouvertes de Kristel pour finir ce qu’elle avait commencé : faire jouir Kristel. La queue d’Edgard en bouche Kristel émet des cris plus étouffés que tout à l’heure mais apprécie beaucoup les coups de langue d’Anastasia sur son clitoris gonflé et dur. Son sexe trempé de mouille est très ouvert ce qui n’a pas échappé à Anastasia qui lui fourre maintenant trois doigts avec une fermeté qui en dit aussi long sur son état d’excitation A l’insertion de ces doigts diaboliques par leurs va et vient Kristel en lâche le sexe d’Edgard, elle reprendra sa fellation aux grands plaisirs du bénéficiaire qui en profite pour caresser ses seins. Kristel ne va pas mettre longtemps à jouir et doit encore une fois lâcher le sexe d’Edgard pour crier sa jouissance !

Une courte pause, un clin d’œil complice entre les femmes et voilà celles-ci côte à côte face aux miroirs à quatre pattes : le signal est bien clair pour Edgard et moi. Et c’est à l’unisson que nous pilonnons nos femmes, des bons coups de queue avec nos couilles qui viennent claquer sur leur clitoris et leur arrache des cris de plaisirs. Les miroirs nous permettent de bien voir et partager comme les poitrines qui ballotent au rythme des coups de queue. Je serais le premier à venir avec de longs râles de plaisir, Edgard est plus performant que moi ; il continue à pilonner Kristel qui crie ses plaisirs à alerter tout le club… Voilà Edgard s’est lâché. Nous sommes maintenant tous les quatre allongés et récupérons. J’ai du mal à reprendre mon souffle tant cette partie de sexe a été intense.

Nous laissons à nos initiateurs le soin de nous guider pour la suite : ils proposent d’aller prendre une douche soft ensemble et d’aller discuter autour d’un verre.

Nous nous retrouvons à discuter un peu plus vêtus, Anastasia et moi sommes plus à l’aise ainsi ; c’est un couple charmant et épicurien comme nous que nous découvrons au fil et à mesure de notre discussion juste interrompue par nos rires. Nous sommes bien et profitons de ce moment qui revêt aussi beaucoup d’importance pour notre première expérience saphique. Anastasia veut rester sur ses sensations et souhaitent quitter le club. Nous en faisons part à Kristel et Edgard qui acquiescent : ils ont de l’expérience et savent qu’il ne faut pas chercher à en vouloir trop du premier coup si nous voulons continuer sereinement dans le libertinage. Anastasia embrassera Kristel avec douceur pour lui dire au revoir, et en profite pour lui glisser un grand merci à l’oreille ; Kristel répondra par un sourire accompagné d’un « j’ai fait cette initiation avec grands plaisirs et j’espère que nous serons amenées à nous revoir pour que je puisse peaufiner la transmission de mon expérience saphique », elle tend un papier à Anastasia avec une adresse mail. 

Nous laissons nos initiateurs et reprenons notre voiture pour rentrer.

Nous avons du mal à revenir sur terre tant nous étions dans les nuages de la volupté de cette première expérience saphique… Anastasia arrivera tout de même à me remercier de cette expérience par les plaisirs qu’elle y a pris et par la sagesse que j’ai eu de la laisser gérer cette expérience comme elle l’a voulu et en toute sérénité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :