Prendre le métro mais pas que…

Photo de Caio Christofoli sur Pexels.com

Ce matin en arrivant à la station de métro mon regard est attiré par une femme de dos en jupe, je ne peux m’empêcher de la suivre du regard tant ses jambes gainées de bas captent mon attention. Profitant du plaisir de voir cette jupe dévoiler à chacun de ses pas les belles cuisses de cette inconnue, c’est comme si sa jupe jouait à me taquiner en montant de plus en plus au point d’apercevoir la basse de ses fesses non dissimulées par une culotte, j’en déduis qu’elle portait un string pièce de lingerie très excitante.

Sans m’en rendre compte je la suis dans la rame de métro et m’assois en face d’elle, quand nos regards se croisent c’est le beau sourire d’Anastasia que j’admire, elle semble ravie de voir l’effet qu’elle produit en portant cette jupe… Nous nous saluons en nous souhaitant une bonne année comme c’est la coutume dans cette période, je la complimente sur sa nouvelle coupe de cheveux, elle me répond qu’elle a réalisé d’autres changements pour cette nouvelle année tout en écartant les jambes afin que je puisse constater une des évolutions : elle a visiblement omis de mettre une culotte  (ma théorie du string était donc erronée…) la vue sur sa chatte lisse finit de faire grossir ma queue. Elle se lève se penche sur moi et tout en posant sa main sur mon sexe elle me dit « Mes résolutions 2018 sont de prendre tous les plaisirs possibles… » Joignant l’acte à la parole elle se met à frotter mon sexe à travers mon pantalon : je bande un maximum maintenant. Elle se rassoit et recommence à prendre une position impudique avec un sourire de grande coquine, elle prend son téléphone pour m’envoyer un message très clair « Je veux sucer ta queue ! » ma réponse « J’adorerai mais ici dans le métro cela semble compromis » elle « Ta queue ne va pas m’échapper, arrivé au bureau tu poses tes affaires, prends de quoi noter comme si tu allais en réunion et tu me rejoins à l’entrée de la salle de sport » Surpris du ton de ses messages je pense qu’elle a vraiment pris de bonnes résolutions cette année et que j’aurai tort de ne pas en profiter…

Suivant ses instructions j’arrive devant la salle de sport desserte à cette heure du matin, elle nous fait entrer discrètement et n’allume pas la lumière, elle m’attire derrière le bar du hall d’entrée sans me laisser le temps de faire quoi que ce soit, elle baisse mon pantalon et sorts mon sexe de mon caleçon, je ne bande plus comme tout à l’heure mais cela lui plait de me prendre en bouche ainsi pour bien la faire grossir par ses talents de suceuses. Je ne peux m’empêcher de prendre en main sa tête pour la diriger un peu dans ses actions, en fait c’est inutile tant elle est douée pour sucer mais j’aime quand même ce petit sentiment d’avoir l’impression de la guider… Elle arrête sa fellation pour me regarder tout en me branlant le sexe et les couilles, son regard de coquine est intense et en dit long sur ses envies de sexe. Les jambes bien écartées elle vient de plonger sa main pour caresser son sexe. Le spectacle est vraiment très excitant !

Je l’invite à se relever, la retourne et commence à déboutonner son chemisier, elle en profite pour frotter son cul sur mon sexe tendu. Je peux maintenant dégrafer son soutien-gorge, mes mains se sont insérées dans les bonnets pour caresser cette belle poitrine, je m’amuse à continuer à l’exciter en pinçant légèrement ses tétons qui durcissent. Elle retire son soutien-gorge pour être plus à l’aise et mieux profiter de mes caresses. Je la fais se retourner et la soulève pour la déposer sur le bar. Pas besoin de lui expliquer la suite pour qu’elle écarte les cuisses, elle a bien compris que je vais lui lécher la chatte. Je m’applique de ma langue sur son clito, ses soupirs m’indiquent qu’elle aime mes coups de langue, je l’invite à s’occuper de ses seins elle-même histoire d’allier les caresses pour la faire jouir. Une idée vient dans mon esprit, dans cette position je suis bien à l’aise pour la lécher et aussi lui insérer un doigt à la recherche de son point G. J’introduis celui-ci, un petit cri de surprise sort de sa bouche, je m’applique à bien lécher son clito par des petits coups de langue bien précis, je forme une sorte de crochet avec mon doigt à l’intérieur de son sexe pour caresser une zone que je sens gonflé et plus granuleuse que les autres partie de son vagin, à l’entendre augmenter ses soupirs j’ai le sentiment d’avoir trouvé la bonne zone, j’accélère mes mouvements de doigts en rythme avec mes coups de langue, elle a lâché ses seins pour attraper ma tête tant le plaisir monte en elle, elle découvre de nouveaux plaisirs et veux en jouir.   Ses cris montent encore, elle jouit en hurlant maintenant son plaisir, sa chatte continue ses spasmes tant la jouissance a été forte…

Je la laisse reprendre ses esprits tout en me branlant devant le spectacle offert : jambes écartées son sexe brillant, en arrière-plan sa poitrine gonflée de plaisir et ses tétons turgescents. Elle se redresse et me demande de l’aider à descendre. Elle me tourne le dos, pose ses mains sur le bar et se penche pour me présenter son superbe cul, le message est clair. Je relève sa jupe, caresse ses fesses avant de m’enfoncer en elle… j’ai envie de commencer par sa chatte avant de passer dans son cul pour profiter de sa mouille abondante et m’en servir comme lubrifiant. Je profite de cette chatte accueillante pour donner des bons culs à sentir mes couilles claquées sur son clito lui faisant lâcher un petit cri. Mais je ne veux pas jouir ainsi, je veux son cul ! Je me retire pour présenter mon gland à son œillet déjà ouvert, elle m’avait dit qu’elle aimait la sodomie ce cul ouvert m’indique que ce n’était pas une légende ; j’aime voir mon gland s’introduire doucement dans son cul qui s’ouvre encore plus avide de ma queue. Je l’encourage à se caresser pendant que je l’encule. Je m’enfonce encore en elle avec sa bénédiction « vas-y profites bien de mon cul, j’adore cela »  que c’est bon d’être invité ainsi et de profiter d’un cul ouvert d’excitation de se faire prendre. Je commence mes va et vient encourager par ses halètements de plaisirs, je sens que je vais jouir comme jamais dans ce cul offert. Mes coups j’accélère, elle est si ouverte que je peux maintenant ne plus retenir mes coups de queue, je prends mon pieds ! Elle est vraiment trop bonne ! Et c’est dans des râles de plaisir que je me lâche…  Quelle jouissance !

Nous nous rhabillions pour retourner au bureau sans un mot plongés tous les deux dans nos songes des plaisirs pris…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :