Mis en avant

Oserez vous plonger ?

Photo de John Rocha sur Pexels.com

Ceci est un blog amateur mis en place par un épicurien ;o)

L’envie d’écrire des récits orientés sur le sexe a été motivée par deux plaisirs : celui de les écrire et celui de penser aux sensations ressentis par les lecteurs.

En espérant avoir suscité assez de curiosité en vous pour vous amener à lire ces récits ;o)

Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu’elle ne s’éloigne.

Epicure

Les récits imaginés sont accessibles sans barrière ;o)

Pour les récits de la catégorie « vécu » un sésame est nécessaire ;o)

Vous pouvez en faire la demande à priape59000@gmail.com

Prendre le métro mais pas que…

Photo de Caio Christofoli sur Pexels.com

Ce matin en arrivant à la station de métro mon regard est attiré par une femme de dos en jupe, je ne peux m’empêcher de la suivre du regard tant ses jambes gainées de bas captent mon attention. Profitant du plaisir de voir cette jupe dévoiler à chacun de ses pas les belles cuisses de cette inconnue, c’est comme si sa jupe jouait à me taquiner en montant de plus en plus au point d’apercevoir la basse de ses fesses non dissimulées par une culotte, j’en déduis qu’elle portait un string pièce de lingerie très excitante.

Sans m’en rendre compte je la suis dans la rame de métro et m’assois en face d’elle, quand nos regards se croisent c’est le beau sourire d’Anastasia que j’admire, elle semble ravie de voir l’effet qu’elle produit en portant cette jupe… Nous nous saluons en nous souhaitant une bonne année comme c’est la coutume dans cette période, je la complimente sur sa nouvelle coupe de cheveux, elle me répond qu’elle a réalisé d’autres changements pour cette nouvelle année tout en écartant les jambes afin que je puisse constater une des évolutions : elle a visiblement omis de mettre une culotte  (ma théorie du string était donc erronée…) la vue sur sa chatte lisse finit de faire grossir ma queue. Elle se lève se penche sur moi et tout en posant sa main sur mon sexe elle me dit « Mes résolutions 2018 sont de prendre tous les plaisirs possibles… » Joignant l’acte à la parole elle se met à frotter mon sexe à travers mon pantalon : je bande un maximum maintenant. Elle se rassoit et recommence à prendre une position impudique avec un sourire de grande coquine, elle prend son téléphone pour m’envoyer un message très clair « Je veux sucer ta queue ! » ma réponse « J’adorerai mais ici dans le métro cela semble compromis » elle « Ta queue ne va pas m’échapper, arrivé au bureau tu poses tes affaires, prends de quoi noter comme si tu allais en réunion et tu me rejoins à l’entrée de la salle de sport » Surpris du ton de ses messages je pense qu’elle a vraiment pris de bonnes résolutions cette année et que j’aurai tort de ne pas en profiter…

Suivant ses instructions j’arrive devant la salle de sport desserte à cette heure du matin, elle nous fait entrer discrètement et n’allume pas la lumière, elle m’attire derrière le bar du hall d’entrée sans me laisser le temps de faire quoi que ce soit, elle baisse mon pantalon et sorts mon sexe de mon caleçon, je ne bande plus comme tout à l’heure mais cela lui plait de me prendre en bouche ainsi pour bien la faire grossir par ses talents de suceuses. Je ne peux m’empêcher de prendre en main sa tête pour la diriger un peu dans ses actions, en fait c’est inutile tant elle est douée pour sucer mais j’aime quand même ce petit sentiment d’avoir l’impression de la guider… Elle arrête sa fellation pour me regarder tout en me branlant le sexe et les couilles, son regard de coquine est intense et en dit long sur ses envies de sexe. Les jambes bien écartées elle vient de plonger sa main pour caresser son sexe. Le spectacle est vraiment très excitant !

Je l’invite à se relever, la retourne et commence à déboutonner son chemisier, elle en profite pour frotter son cul sur mon sexe tendu. Je peux maintenant dégrafer son soutien-gorge, mes mains se sont insérées dans les bonnets pour caresser cette belle poitrine, je m’amuse à continuer à l’exciter en pinçant légèrement ses tétons qui durcissent. Elle retire son soutien-gorge pour être plus à l’aise et mieux profiter de mes caresses. Je la fais se retourner et la soulève pour la déposer sur le bar. Pas besoin de lui expliquer la suite pour qu’elle écarte les cuisses, elle a bien compris que je vais lui lécher la chatte. Je m’applique de ma langue sur son clito, ses soupirs m’indiquent qu’elle aime mes coups de langue, je l’invite à s’occuper de ses seins elle-même histoire d’allier les caresses pour la faire jouir. Une idée vient dans mon esprit, dans cette position je suis bien à l’aise pour la lécher et aussi lui insérer un doigt à la recherche de son point G. J’introduis celui-ci, un petit cri de surprise sort de sa bouche, je m’applique à bien lécher son clito par des petits coups de langue bien précis, je forme une sorte de crochet avec mon doigt à l’intérieur de son sexe pour caresser une zone que je sens gonflé et plus granuleuse que les autres partie de son vagin, à l’entendre augmenter ses soupirs j’ai le sentiment d’avoir trouvé la bonne zone, j’accélère mes mouvements de doigts en rythme avec mes coups de langue, elle a lâché ses seins pour attraper ma tête tant le plaisir monte en elle, elle découvre de nouveaux plaisirs et veux en jouir.   Ses cris montent encore, elle jouit en hurlant maintenant son plaisir, sa chatte continue ses spasmes tant la jouissance a été forte…

Je la laisse reprendre ses esprits tout en me branlant devant le spectacle offert : jambes écartées son sexe brillant, en arrière-plan sa poitrine gonflée de plaisir et ses tétons turgescents. Elle se redresse et me demande de l’aider à descendre. Elle me tourne le dos, pose ses mains sur le bar et se penche pour me présenter son superbe cul, le message est clair. Je relève sa jupe, caresse ses fesses avant de m’enfoncer en elle… j’ai envie de commencer par sa chatte avant de passer dans son cul pour profiter de sa mouille abondante et m’en servir comme lubrifiant. Je profite de cette chatte accueillante pour donner des bons culs à sentir mes couilles claquées sur son clito lui faisant lâcher un petit cri. Mais je ne veux pas jouir ainsi, je veux son cul ! Je me retire pour présenter mon gland à son œillet déjà ouvert, elle m’avait dit qu’elle aimait la sodomie ce cul ouvert m’indique que ce n’était pas une légende ; j’aime voir mon gland s’introduire doucement dans son cul qui s’ouvre encore plus avide de ma queue. Je l’encourage à se caresser pendant que je l’encule. Je m’enfonce encore en elle avec sa bénédiction « vas-y profites bien de mon cul, j’adore cela »  que c’est bon d’être invité ainsi et de profiter d’un cul ouvert d’excitation de se faire prendre. Je commence mes va et vient encourager par ses halètements de plaisirs, je sens que je vais jouir comme jamais dans ce cul offert. Mes coups j’accélère, elle est si ouverte que je peux maintenant ne plus retenir mes coups de queue, je prends mon pieds ! Elle est vraiment trop bonne ! Et c’est dans des râles de plaisir que je me lâche…  Quelle jouissance !

Nous nous rhabillions pour retourner au bureau sans un mot plongés tous les deux dans nos songes des plaisirs pris…

Une séance de sport très spéciale !

Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com

Après plusieurs remarques d’Anastasia sur ma ligne, je devais me remettre au sport ; sa solution était de venir faire du sport à la salle du boulot. Au début je n’étais pas enthousiasme mais j’avais tort… 

                Après avoir rempli les formalités d’inscription je me décide à aller à la première séance, je tente de me faire accompagner par Anastasia mais elle est déjà partie faire son sport, je sais qu’elle court régulièrement c’est une vraie sportive pas comme moi…

                J’arrive à la salle de sport et me rend aux vestiaires mais personne n’est présent j’ai dû me tromper d’heure. Je décide de me changer quand même histoire d’aller faire un peu de vélo elliptique.  Je me déshabille complètement et c’est nu que je me retrouve face à Anastasia qui sort de la douche son corps entouré d’une serviette… Je me suis trompé de vestiaire, je suis dans celui des femmes… Malgré la situation gênante je ne peux m’empêcher de bander, j’ai en tête comment Anastasia peut être une gourmande coquine !

                Elle sourit à me voir ainsi et me confirme son côté coquin en s’approchant de moi pour attraper ma queue de sa main, elle ne veut pas que nous restions dans le vestiaire et me dirige vers la douche individuelle qu’elle vient de quitter. A peine a-t-elle fermé la porte qu’elle enlève sa serviette et se met à genoux pour prendre ma queue en bouche. Elle me suce avec une réelle délectation et s’amuse de son regard pour me faire comprendre combien elle aime jouer avec mon sexe. Sa bouche parcoure mon sexe qu’elle lèche comme s’il s’agissait d’une bonne glace, de bas en haut pour finir par prendre le gland en bouche. Elle me branle en caressant mes couilles, je ne peux m’empêcher de soupirer de plaisirs.  Mais je ne veux pas me lâcher ainsi, je veux la prendre.

                Je l’invite à se relever, je m’agenouille à mon tour et lui fais poser un pied sur mon épaule ainsi son sexe est bien ouvert et à porter de ma bouche. Mes premiers coups de langue serviront à bien ouvrir ses lèvres et me permettre de faire ressortir son clito, c’est lui que je veux lécher. Humm qu’il est bon ce clito gonflé d’excitation, je m’en délecte. Je n’oublie pas ses seins, notamment ses tétons que je pince légèrement pour accompagner mes coups de langue que j’accélère. Elle ne peut s’empêcher de lâcher des petits cris qu’elle va couvrir en faisant couler la douche. Je sens que la jouissance monte, j’accélère mes coups de langue, son clito réagit de plus en plus, son sexe coule de mouille… c’est avec un long râle qu’Anastasia jouie…

                Je ne lui laisse pas le temps de reprendre ses esprits pour la mettre dans une position des plus indécentes : elle est penchée très en avant et me présent son superbe cul sculpté par ses heures de sport. Je sais que je n’ai pas à demander pour aller ou j’aime m’introduire, pour lubrifier un peu il me suffit de  frotter mon gland sur son sexe trempé de mouille. Je présente celui-ci son œillet déjà ouvert d’excitation, je m’enfonce doucement et je le vois disparaître avec grande satisfaction dans le cul d’Anastasia, que c’est bon de s’introduire ainsi avec un plaisir partagé à voir comment elle écarte ses fesses de ses mains, elle veut bien sentir ma queue en elle. Je peux maintenant faire des allers retours dans son cul si est bien ouvert ! Il ne me faudra pas longtemps pour jouir en elle tant c’est bon !  Elle est vraiment douée et aime le sexe cette coquine avec sa main, sa bouche ou son cul ! Pour son sexe il faudra attendre une prochaine séance de sport pour savoir : nous n’avons pas le temps pour un second round…

La Tentation : Club Libertin

Cela faisait longtemps que nous abordions le sujet avec Anastasia ma femme de retourner dans un club libertin mais difficile de franchir le pas aussi facilement que nous l’avions fait à l’époque avec des amis qui nous avaient alors invité à découvrir ce lieu tabou.

Ne voulant pas aller en terre inconnue car trop stressant pour nous deux, nous nous sommes décidés à retourner à La Tentation que nous avions découvert avec ce couple d’amis mais avec qui nous n’avions partagé que cette découverte du lieu.

C’est un samedi soirée couples exclusivement que nous nous rendons au club, sur le parking les questions sont encore présentes et nous avons encore le choix de ne pas y aller. Anastasia est tentée mais toujours un peu anxieuse, je la rassure et lui promet que rien ne se fera sans son accord. Elle m’embrasse et sors de la voiture en m’invitant d’un clin d’œil et petit sourire à l’accompagner, pas besoin de me le dire deux fois…

Nous payons le droit d’entrée de 60 euros qui comprend : open bar + apéro dinatoire.

Nous devons enregistrer une carte de membre pour pouvoir entrer dans ce club, il s’agit d’une simple formalité cette carte est sans contrainte et pas soumise à parrainage comme dans certains clubs plus sélects dirons-nous.

Une hôtesse nous accueille et nous propose de visiter le club, nous acceptons pour deux raisons : la première fois nous n’avons pas eu droit à cette visite (peut-être le fait que nous étions venus à deux couples) et un contact libertin m’avait dit avoir découvert des parties cachées d’un club alors qu’ils le fréquentaient régulièrement avec sa femme.

La visite nous rassure : le club n’a pas trop changé, nous aimons cette décoration et cette lumière tamisée qui diffusent une atmosphère agréable et sensuelle. Quelques couples sont déjà présents et restent dans la partie discothèques du club avec des tenues correctes et sexy pour les dames mais sans en dévoiler trop.

Nous déposons nos affaires au vestiaire et allons-nous jeter à l’eau, façon de parler ; c’est un club sec pas de jacuzzi pour se détendre… Anastasia porte une jupe noire courte avec des « collants jarretelles » que j’adore particulièrement, une culotte rouge en dentelle qui a la particularité de pouvoir s’ouvrir par des boutons. Pour le haut elle porte un chemisier blanc transparent par sa dentelle. Son soutien-gorge assorti à sa culotte est bien visible et a les mêmes caractéristiques que la culotte : la possibilité de l’ouvrir par des petits boutons… Moi je porte un pantalon noir et une chemise blanche avec un caleçon qui permet d’accéder à mon sexe par une ouverture sans avoir à enlever celui-ci.

Nous nous dirigeons vers le bar pour prendre un verre pour nous donner du courage et c’est avec nos gin Tonic que nous allons nous installer sur des banquettes en faces du bar.

L’ambiance est agréable, la musique nous plaît, deux femmes dansent sur la piste avec des tenues assez fluides qui mettent leurs courbes en valeur et libèrent la vue sur leurs corps, on peut apercevoir leurs poitrines…mais ici pas de geste de pudeur pour remettre en place la tenue… et même nous avons l’impression qu’elles laissent faire ce tissu malicieux qui fait durcir leurs tétons par ses frottements… un spectacle émoustillant pour nous deux, la soirée s’annonce bien…

Un couple vient de rentrer, ils sont accompagnés par l’hôtesse qui leur fait visiblement visiter le club : des débutants comme nous ? En tous cas des nouveaux dans ce club libertin. L’hôtesse revient seule, le couple doit être en train de se changer. Nous ne savons dire pourquoi mais ce couple a attiré notre attention. J’en parle à Anastasia qui a le même ressenti que moi, elle me dit que la femme du couple a posé sur elle un regard qui l’a troublé. Tout en discutant nous voyons la femme du couple arrivait seule et s’asseoir au bar en face de nous sur une chaise haute, elle s’est effectivement changée et porte une tenue des plus sexy : elle est noire en simili cuir, courte, très ouverte sur les côtés, quelques lanières très espacées sur les côtés pour relier l’avant et l’arrière, devant pour le décolleté une longue tirette sur l’avant pour découvrir la poitrine et bien plus aux grés des envies. Cette tenue nous permet de constater qu’elle ne porte pas de dessous, comme me le fera remarquer Anastasia. Pour nous c’est un indice qui nous fait penser que ce ne sont pas des débutants comme nous, Anastasia n’aurait osé porter cette tenue pour ses débuts en club libertin.

La femme commande un verre et observe le club, elle semble attendre son homme qui tarde à venir. Son attente continue mais cela n’a pas l’air de trop la déranger car elle a trouvé une occupation : elle s’est retournée et a lancé un sourire que l’on peut qualifier de coquin à Anastasia surprise de cette attention. La femme accompagne son sourire d’un geste qui ne souffre pas d’interprétation : elles écartent maintenant les jambes et offre une vue plongeante sur son sexe épilé. Anastasia est de plus en plus confuse, elle est clairement troublée par cette femme. A mon tour d’être surpris quand je vois ma femme répondre aux signes de cette femme en écartant aussi les jambes et dévoilant sa culotte si visible étant donné sa couleur rouge. Les regards des femmes se croisent et c’est maintenant une ambiance sensuelle qui s’installe entre elles. Anastasia ouvre un peu son chemisier pour donner envie à cette femme de découvrir son décolleté bien fourni. Elle ne m’oublie pas en posant sa main sur ma cuisse et remontant le long de celle-ci pour arriver à la hauteur de la bosse formée par mon sexe, avec cette grosseur elle comprend que je suis excité par la situation. Cela lui valide qu’elle peut continuer son jeu. Elle me regarde, s’approche de moi et m’embrasse avec fougue. La femme du bar a profité de cette pause pour venir se positionner à genoux entre les cuisses de Anastasia, elle découvre le charme de cette culotte qui peut s’ouvrir en deux parties retenues par une boutonnière ; ce système permet d’ouvrir la partie souhaitée et permettre d’explorer celle-ci. Anastasia se laisse envahir par l’excitation de la situation et va elle-même déboutonné assez de bouton pour dévoiler son sexe épilé mais avec un petit triangle de poil au-dessus des lèvres. La femme dépose juste un baiser sur le sexe de Anastasia et se relève. Elle se présente à nous, elle se prénomme Kristel et nous explique que c’est la première fois qu’ils viennent dans ce club. Nous nous présentons et expliquons que ce n’est pas notre première visite mais que nous sommes débutants et un peu timides dans ce contexte de club libertin. Elle nous dit venir de Belgique, qu’elle pratique le libertinage avec son mari de façon régulière. Elle nous propose de continuer notre découverte dans une pièce de la partie coquine avec son mari qui se prénomme Edgard. Pour nous rassurer elle nous laisse choisir la pièce et nous indique qu’ils feront attention à nous pour nos débuts.

Comme nous en avions déjà parlé avec Anastasia nous savons dans quelle pièce nous aimerions aller pour continuer à faire connaissance de ce charmant couple : la pièce aux miroirs qui nous a donné tant de fantasmes…Nous récupérons Edgard en passant par les vestiaires, celui-ci n’avait rien manqué de la scène mais avait préféré laisser Kristel seule pour s’amuser un peu et voir ce qu’elle allait entreprendre, il est visiblement ravi de voir que sa femme puisse prendre de telles initiatives et du couple qu’elle a choisi.

Nous nous installons sur le lit de cette pièce, volontairement je me mets un peu à l’écart pour laisser Kristel et Anastasia libres de leurs gestes et initiatives, j’avoue être impatient de voir cette scène saphique que je fantasme tant. Nous n’avons jamais été aussi près de réaliser celle-ci et l’excitation est déjà très forte pour moi, je bande déjà à imaginer la suite…

Anastasia ne sait pas trop comment se positionner ou quoi faire, elle est intimidée par la situation mais son envie de Kristel est claire. Elle me regarde et attend de moi un signe : mon sourire accompagné d’un hochement de tête pour lui dire vas-y ma belle fais toi plaisir vont la rassurer et lui permettre de se détendre.

Kristel avec son expérience a vu ces signes et compris qu’elle devait continuer à prendre les initiatives. Elle s’approche d’Anastasia pour poser un doux baiser sur la bouche d’Anastasia qui répond en ouvrant la bouche pour un baiser plus profond. Les mains accompagnent ce baiser, chacune caressant l’autre avec volupté, au fur à mesure de l’intensité des baisers les caresses s’intensifient sur les corps. La chaleur monte déjà dans la pièce, je vois Edgard qui avec un grand respect se tient lui aussi à l’écart il sait qu’il faut laisser Kristel et ne pas s’introduire dans ces relations saphiques.

Les deux femmes se présentent maintenant l’une en face de l’autre à genoux, Anastasia ose prendre l’initiative de faire glisser la tirette de la tenue de Kristel qui a pour effet de libérer sa poitrine, Anastasia commence par la prendre en main avant de se pencher et de gouter à celle-ci de sa langue, les tétons de Kristel sont réactifs et les voilà bien durs. Kristel a aussi envie de gouter aux seins voluptueux d’Anastasia à voir son regard empli d’envies. La lingerie d’Anastasia est bien pratique : il suffit de déboutonner pour ouvrir. Le sein sort mais reste entouré de cette belle lingerie rouge en dentelle, Kristel l’adore et est déjà en train de sucer les tétons d’Anastasia soupirant de plaisirs. Kristel se lève et tire la languette pour ouvrir complètement sa tenue, Anastasia découvre le sexe épilé de sa partenaire de jeux, elle veut répondre à l’invitation en plongeant son visage entre ses cuisses pour lui lécher le sexe. L’émotion me gagne, mon fantasme se réalise voir ma belle en train de gouter la chatte d’une autre femme. C’est le sexe à la main que je vis la scène, par les miroirs je peux voir cette scène sous tous ses angles ; je ne boude pas mes plaisirs de voyeur. Mais que fait donc Anastasia ? Mais oui c’est bien cela, elle met un doigt dans la chatte de Kristel et commence des allers retours qui font du bien à Kristel à entendre les petits cris qu’elle pousse.

Kristel est maintenant nue, elle a fait allonger Anastasia et s’est mise en 69 au-dessus d’elle : elle veut continuer à se faire lécher la chatte mais veut rendre les hommages à Anastasia. La culotte d’Anastasia pourvu de nœuds de chaque côté est vite enlevée, son sexe est déjà très humide de l’excitation d’avoir gouter à un sexe de femme, elle écarte les cuisses pour convier Kristel à la lécher. Que c’est bon de voir cette envie partager entre deux femmes de se brouter les minous ; ce sont maintenant des soupirs et des râles que nous entendons. Les deux femmes prennent visiblement et auditivement des plaisirs, Edgard et moi profitons de ce spectacle saphique des plus sensuelle et attendons de les voir se faire jouir comme de sacrées coquines. Chose qui ne tarde pas à arriver avec un décalage entre elles : Anastasia a atteint plus rapidement l’orgasme que Kristel, son excitation de cette première doit y être pour beaucoup. Kristel donne un peu de temps à Anastasia pour reprendre ses esprits. Elle se tourne vers Edgard pour prendre le sexe de celui-ci en main, commencer à le branler avant de le prendre en bouche. Les miroirs reflétent cette scène et des couples de spectateur se sont installés à l’entrée de la pièce visiblement excités par ce spectacle saphique. Ils auront aussi la courtoisie et le respect de ne pas s’approcher plus. Et heureusement car si d’autres personnes s’étaient jointes à nous Anastasia aurait été complètement inhibée.

Mais c’est bien désinhibée qu’Anastasia va se positionner entre les cuisses ouvertes de Kristel pour finir ce qu’elle avait commencé : faire jouir Kristel. La queue d’Edgard en bouche Kristel émet des cris plus étouffés que tout à l’heure mais apprécie beaucoup les coups de langue d’Anastasia sur son clitoris gonflé et dur. Son sexe trempé de mouille est très ouvert ce qui n’a pas échappé à Anastasia qui lui fourre maintenant trois doigts avec une fermeté qui en dit aussi long sur son état d’excitation A l’insertion de ces doigts diaboliques par leurs va et vient Kristel en lâche le sexe d’Edgard, elle reprendra sa fellation aux grands plaisirs du bénéficiaire qui en profite pour caresser ses seins. Kristel ne va pas mettre longtemps à jouir et doit encore une fois lâcher le sexe d’Edgard pour crier sa jouissance !

Une courte pause, un clin d’œil complice entre les femmes et voilà celles-ci côte à côte face aux miroirs à quatre pattes : le signal est bien clair pour Edgard et moi. Et c’est à l’unisson que nous pilonnons nos femmes, des bons coups de queue avec nos couilles qui viennent claquer sur leur clitoris et leur arrache des cris de plaisirs. Les miroirs nous permettent de bien voir et partager comme les poitrines qui ballotent au rythme des coups de queue. Je serais le premier à venir avec de longs râles de plaisir, Edgard est plus performant que moi ; il continue à pilonner Kristel qui crie ses plaisirs à alerter tout le club… Voilà Edgard s’est lâché. Nous sommes maintenant tous les quatre allongés et récupérons. J’ai du mal à reprendre mon souffle tant cette partie de sexe a été intense.

Nous laissons à nos initiateurs le soin de nous guider pour la suite : ils proposent d’aller prendre une douche soft ensemble et d’aller discuter autour d’un verre.

Nous nous retrouvons à discuter un peu plus vêtus, Anastasia et moi sommes plus à l’aise ainsi ; c’est un couple charmant et épicurien comme nous que nous découvrons au fil et à mesure de notre discussion juste interrompue par nos rires. Nous sommes bien et profitons de ce moment qui revêt aussi beaucoup d’importance pour notre première expérience saphique. Anastasia veut rester sur ses sensations et souhaitent quitter le club. Nous en faisons part à Kristel et Edgard qui acquiescent : ils ont de l’expérience et savent qu’il ne faut pas chercher à en vouloir trop du premier coup si nous voulons continuer sereinement dans le libertinage. Anastasia embrassera Kristel avec douceur pour lui dire au revoir, et en profite pour lui glisser un grand merci à l’oreille ; Kristel répondra par un sourire accompagné d’un « j’ai fait cette initiation avec grands plaisirs et j’espère que nous serons amenées à nous revoir pour que je puisse peaufiner la transmission de mon expérience saphique », elle tend un papier à Anastasia avec une adresse mail. 

Nous laissons nos initiateurs et reprenons notre voiture pour rentrer.

Nous avons du mal à revenir sur terre tant nous étions dans les nuages de la volupté de cette première expérience saphique… Anastasia arrivera tout de même à me remercier de cette expérience par les plaisirs qu’elle y a pris et par la sagesse que j’ai eu de la laisser gérer cette expérience comme elle l’a voulu et en toute sérénité.

Un mariage Deux complices

Photo de Emir Kaan Okutan sur Pexels.com

Nous étions invités au mariage de notre collègue Valérie, pour se rendre à celui-ci j’ai proposé à mes collègues de ne prendre qu’une voiture. Seules Anastasia et Aminata ont répondu positivement à ma proposition, heure et lieux de rendez-vous seront fixés pour faciliter l’organisation.

J’arrive au point de rendez-vous et constate qu’Anastasia et Aminata sont particulièrement apprêtées, normal me direz-vous nous nous rendons à un mariage. Mais quand même les voir dans leurs belles robes, coiffées et maquillées fait un effet en comparaison avec les tenues plus traditionnelles du bureau. Sur la route nous échangeons des banalités, j’ai quand même la chance de pouvoir admirer une grande partie des jambes d’Anastasia ; sa robe s’est relevée quand elle s’est assise à mes côtés et elle n’a pas cherché à la remettre en place. Pour mon plaisir je pense que c’est intentionnel de sa part et que son côté coquine me laisse mater ses jambes ainsi.

Arrivés à la mairie je me gare, je descends de la voiture pour ouvrir avec galanterie la portière d’Aminata qui s’était assise derrière le conducteur, bien m’en a pris car en sortant elle a si bien écarté les jambes que j’ai pu apercevoir sa lingerie : un beau tanga en dentelle blanche qui tranchait beaucoup avec la couleur de sa peau. Mince Anastasia m’a choppé en train de mater le tanga d’Aminata, je me sens mal quelques secondes avant qu’elle me fasse un clin d’œil en souriant…Ouf…

J’étais très fier de rentrer dans la mairie avec deux belles femmes à mes bras, les regards des hommes envieux et ceux des femmes jaloux. Nous nous installons debout au fonds de la salle laissant les proches et la famille des mariés devant, profitant de la cérémonie Anastasia vient se coller à moi en reculant de telle façon que je me retrouve bloqué par le mur. D’une main dans le dos elle s’amuse à me frotter au niveau du sexe, cette coquine veut me faire bander et elle va y arriver à force de me caresser ainsi.  Malgré sa discrétion Aminata s’est aperçu du jeu d’Anastasia et contre toute attente celle-ci se rapproche de nous pour nous protéger des regards ? Non elle vient de passer une main sous la robe d’Anastasia pour caresser ses fesses par-dessus sa culotte. A la sensation de ces caresses, Anastasia s’enhardit et vient de baisser ma braguette, elle cherche comment attraper mon sexe. Aminata s’aperçoit de l’initiative d’Anastasia ce qui l’encourage à explorer aussi en écartant un pan de la culotte d’Anastasia avant de faire glisser son doigt le long de sa raie. Alors que Anastasia est en train de me branler doucement elle vient de sursauter à l’introduction d’un doigt de Aminata.  Je ne peux pas laisser Aminata ainsi, ma main caresse ses fesses libres d’accès grâce au tanga.  Ces nos trois visages souriant qui regarde la fin de la cérémonie chacun profitant des caresses de l’autre. Les applaudissements nous prennent de cours, Aminata est la première à pouvoir applaudir, Anastasia et moi devons remettre nos vêtements en place avant…

Après avoir félicité les mariés nous trinquons à 3 et buvons notre première coupe de champagne sans évoquer le petit intermède coquin qui vient de se dérouler. Je laisse Aminata et Anastasia pour faire le tour des invités que je connais, le champagne est bon comme les petits fours d’ailleurs, les filles ont l’air aussi de bien l’apprécier au regard des coupes bues. Tiens mais où sont-elles je ne les retrouves plus, ha les voilà un grand sourire aux lèvres et chacune les mains dans le dos. Arrivées à ma hauteur elles tendent chacune un bras avec le point fermé, mais à quoi jouent-elles ? Elles s’approchent en essayant de ne pas éclater de rire tellement elles sont énervées de leur bêtise, chacune glisse quelque chose dans ma poche de veste. Anastasia me souffle à l’oreille d’attendre d’être sorti pour vérifier le contenu de mes poches, elles se dirigent vers deux fauteuils installés en face de nous pour s’asseoir. Elles regardent autour d’elles et d’un coup écartent leurs jambes, Ok je comprends ce qui vient d’être laissé dans mes poches : elles ne portent plus rien en dessous et me montrent leur beau sexe à m’en donner envie de venir les caresser. Je me retiens ce n’est pas le lieu mais elles ne perdent rien pour attendre ces deux coquines complices dans leur jeu.

Nous retournons à la voiture avec une belle excitation, je ne vais pas me priver d’être très galant en ouvrant les portes ; elles se synchronisent pour s’assoir ensemble et me montrer leur sexe en écartant bien les jambes. Je ne peux m’empêcher de venir me mettre à genoux pour embrasser le sexe de l’une et de l’autre en suivant. Anastasia attend que nous soyons sur la route pour relever sa robe afin de pouvoir se caresser alors que nous roulons. Aminata en profite pour nous faire la démonstration du retrait du soutien-gorge tout en gardant la robe et elle s’amuse à bander les yeux d’Anastasia de sa lingerie de dentelle. Elle s’attaque maintenant au soutien-gorge d’Anastasia, elle est habile de ses mains et arrive à le dégrafer en aveugle mais avant de le retirer complétement elle ne peut s’empêcher de prendre en main la belle poitrine d’Anastasia. Elle lui caresse les seins et sent que ceux-ci sont réactifs, ils se raffermissent et les tétons se tendent ; elle joue maintenant à pincer légèrement les tétons avec la validation d’Anastasia qui soupire. C’est maintenant les jambes bien écartées qu’Anastasia caresse son sexe, elle a écarté ses lèvres pour faire sortir son clito déjà gonflé d’excitation ; ses doigts tournent sur celui-ci avec juste la pression nécessaire pour se donner du plaisir. C’est une coquine qui a l’habitude de se masturber, cela se voit à la façon dont elle caresse son sexe en allant à l’essentiel : son clito. Aminata continue à s’occuper de ses seins mais pour être plus libre de ses gestes elle a retiré complètement le soutien-gorge, je peux bien voir la poitrine et les tétons dressés à travers le tissu fin de sa robe. Les soupirs d’Anastasia ont maintenant envahi la voiture, je ne peux m’empêcher de bander devant ce beau spectacle et l’excitation procurée par celui-ci me validant la présence dans la voiture de deux sacrées coquines qui aiment le sexe. Je trouve le moyen de me garer dans un chemin de foret à l’abri des autres voitures qui passent sur cette route. A peine arrêté je recule mon siège à fond, baisse mon pantalon avec mon caleçon ; mon sexe jailli déjà bien dur. Je le prends en main et me caresse devant ce magnifique spectacle offert par ces deux femmes. Aminata veut m’en faire profiter encore plus en faisant glisser le haut de la robe de Anastasia vers le bas et ainsi dévoiler sa poitrine, elle soutient les seins d’Anastasia et joue avec les tétons très sensuellement.

La vue de mon sexe attire Anastasia qui se redresse, ouvre sa porte, recule son siège pour venir se mettre à quatre pattes sur celui-ci. Aminata sors de la voiture et vient derrière Anastasia, elle remonte sa robe pour accéder à son beau cul. Anastasia s’applique sur mon sexe, elle joue avec sa langue le long de celui-ci et fini en titillant mon gland du bout de sa langue, elle tend bien mon sexe pour que le gland soit bien sorti, elle enchaine avec quelques mouvements de masturbation, et recommence à tendre mon sexe. Mon excitation est bien visible entre mon sexe bien dur et maintenant la perle qui se présente au bout de mon gland. Aminata commence son exploration par de délicates caresses sur les fesses d’Anastasia qui semble apprécier à la voir se cambrer. De mes mains libres je profite pour caresser les seins d’Anastasia alors qu’elle continue à jouer avec mon sexe, la perle a disparu sous un de ses petits coups de langue. Aminata caresse maintenant le sillon d’Anastasia en effleurant son sexe et son clito, celle-ci en frisonne. Aminata écarte les fesses d’Anastasia pour pouvoir y glisser sa langue qui joue avec son œillet avant de continuer sur son sexe. Voyant qu’Anastasia se laisse faire, elle s’applique à lui titiller le clito de ses coups de langue très judicieusement appliqués. Pour accompagner Aminata je pince délicatement les tétons bien durs d’Anastasia qui soupire des plaisirs qu’elle prend tant avec la langue de Aminata qu’avec le pincement de ses tétons. Les caresses vont durer jusqu’au moment où Aminata décide de changer en écartant au maximum les fesses de Anastasia pour introduire une langue exploratrice dans ce superbe cul offert. C’est à l’introduction du premier doigt de Aminata dans son cul qu’Anastasia prend mon sexe en bouche. Et là je peux vous dire que c’est une bonne suceuse qui aime cela. Je soupire de plaisir et place ses cheveux sur le côté pour bien profiter de la vue de mon sexe dans sa bouche qui disparait intégralement. Aminata fait maintenant coulisser son doigt dans le cul d’Anastasia tout en caressant son clito de son autre main. Ce sont maintenant deux doigts qu’Aminata insèrent : un dans le cul + un dans le sexe d’Anastasia et au rythme des insertions de ces doigts Anastasia monte et descend sa bouche sur mon sexe. Les sensations sont vraiment très agréables et partagées entre nous trois.

Anastasia veut changer de position, elle sort de la voiture, avance le siège à fond, j’en fais autant. Elle vient s’allonger sur la banquette arrière sur le dos la tête derrière le siège conducteur, j’ouvre la porte arrière et vient me placer sur Anastasia en 69. Elle me reprend en bouche pendant que je lui lèche le clito, Aminata a retiré sa robe et vient placer son sexe au-dessus de celui d’Anastasia, elle se caresse une main sur son sexe l’autre sur ses seins en alternant sur chacun d’eux pour ne pas faire de jaloux. Anastasia continue sa fellation en appréciant mes coups de langue sur son clitoris. Nous jouons ainsi un moment, nous apprécions beaucoup tous les deux nos talents croisés. Aminata aime profiter du spectacle offert et ne s’oublie pas, elle vient de fourrer deux doigts dans son sexe qu’elle ressort mouillés de sa cyprine.

Il faut quand même qu’Anastasia partage un peu. Je me redresse et invite Anastasia à se relever, elle le fait avec une petite moue : elle aimait bien se faire lécher ainsi le clito en me suçant…  Je suis assis au milieu de la banquette, j’ai retiré mes vêtements pour être à l’aise, Anastasia en a fait autant. Les filles ont bien compris mon attention, les laisser jouer à deux avec mon sexe. Anastasia laisse Aminata commencer, elles se penchent tout de même ensemble au-dessus de mon sexe. Anastasia le prend en main pour le guider dans la bouche de Aminata, très belle complicité de coquines dont je profite avec plaisirs. Aminata me suce mais de façon différente d’Anastasia, leurs techniques sont différentes et j’ai quand même une préférence pour celle d’Anastasia qui aspire vraiment mon sexe alors qu’Aminata le met plus timidement en bouche. Anastasia s’en aperçoit et elle appuie la tête d’Aminata pour l’encourager à le prendre entier en bouche. Mes mains profitent de ces corps nus pour se balader tantôt sur les fesses, tantôt sur les seins et pour finir sur leur sexe respectif. Anastasia joue maintenant à alterner les bouches, elle me suce (bon sang que c’est bon), arrête pour qu’Aminata puisse prendre le relais. Alors que je continue mes caresses ma main rencontre la main d’Anastasia qui n’a pas pu s’empêcher de reprendre ses caresses clitoridiennes, je sais ce qu’il me reste à faire : m’occuper de ses tétons = elle adore ce combo ! La scène est aussi agréable à regarder qu’en profiter.

Une dernière mise en bouche d’Aminata avant qu’Anastasia ne bouge et vienne se placer au-dessus de moi, elle s’appuie de ses mains sur mes genoux, je l’aide de mes mains sur ses fesses, je vois mon sexe entrer dans le sien tout doucement. J’aime bien cette image de voir mon gland  écartait doucement les lèvres de son sexe pour venir disparaitre dans celui-ci. Je n’ai pas besoin de vous dire que mon sexe rentre avec grande facilité tant la mouilles est présente. Anastasia commence ses montées et descentes pendant que je m’amuse à écarter ses fesses, son cul me donne très envie de l’explorer de mon sexe mais je me dois de le préparer avant, Aminata avait commencé je continue en enfonçant doucement mon doigt mouillé de ma salive. Aminata a fait pivoter le siège passager pour s’asseoir en face de nous, les jambes bien écartées pour se caresser à son aise. Mon doigt coulisse bien dans le cul d’Anastasia qui s’ouvre de plus en plus, bon signe pour moi. Aminata et Anastasia m’honorent d’un concert de soupirs et c’est en criant qu’Aminata se fait jouir en première.

Anastasia veut faire profiter tous ses trous de mon sexe, elle change de nouveau de position ; elle se redresse, elle donne ses indications à l’oreille d’Aminata, malgré tout ce que nous venons de vivre elle reste pudique sur ses envies. Reviens vers moi pour se positionner une nouvelle fois au-dessus de mon sexe mais ne vient pas s’empaler sur celui-ci.  Je sens la main de Aminata prendre mon sexe avant de le prendre en bouche, elle met un maximum de salive sur celui-ci et attend maintenant qu’Anastasia descende son cul sur mon sexe tendu. Anastasia effectue sa sodomie très doucement, je sens son cul serré mon gland qui la pénètre à mon grand plaisir. Voilà mon sexe est entier dans son cul, elle fait quelques mouvements et s’arrête mon sexe bien au fond d’elle. Aminata doit la faire jouir ainsi c’est Anastasia qui lui a demandé. Aminata commence par lui donner des petits coups de langue sur le clito qui réagit à chacun de ceux-ci, le clito d’Anastasia sensible au départ et maintenant si gonflé et excité que la moindre sollicitation le fait réagir. Encouragée par ces réactions, Aminata augmente ses coups de langue, moi j’ai repris en mains les seins d’Anastasia pour aller à l’essentiel lui caresser les tétons aussi sensibles que son clito, je sens bien qu’Anastasia frémit de plus en plus aux coups de langue d’Aminata. Elle recommence à soupirer et même à gémir quand Aminata lui introduit deux doigts dans son sexe trempé et qu’elle s’active. Je peux sentir les doigts de Aminata à travers la paroi fine de l’anus. Anastasia va jouir je le sens au niveau de son cul, elle crie aux plaisirs que lui procurent Aminata qui accélère de façon synchronisée ses coups de langue et son doigté. Dans un dernier crie Anastasia jouie en inondant de sa cyprine le visage d’Aminata qui n’a pas eu le temps d’esquiver ce jet de plaisir.

Je suis terriblement excité et j’ai très envie de jouir dans le cul d’Anastasia mais je la laisse pour l’instant récupéré de sa jouissance. Heureusement pour moi la pause sera courte, Anastasia a bien senti que j’avais très envie de son cul et comme cela est très partagé elle s’est vite relevée pour sortir de la voiture, se pencher sur le capot et attendre le cul bien relevé. Je ne perds pas de temps, les préliminaires ont été bien consommés ; j’écarte ses fesses et m’enfonce d’un coup dans son cul avec un petit cri quand même de Anastasia. Mon sexe coulisse dans son cul que je tiens de mes deux mains, je ne retiens pas mes coups je veux me lâcher dans son cul. Encore deux ou trois coups et voilà que ma jouissance arrive avec une telle force que je ne peux me retenir de gémir d’une voie grave ce qui amuse beaucoup Aminata qui immortalise la scène avec son IPhone.

Plaisirs au séminaire

Photo de Christina Morillo sur Pexels.com

Après une journée bien remplie d’ateliers en séminaire, un dîner était prévu à l’extérieur de l’hôtel et nous devions prendre un bus pour nous rendre au restaurant. Le rendez-vous était planifié à 19h00 dans le hall de l’hôtel, nous avions donc deux heures de temps libre. Anastasia semblait soucieuse, je lui demandais ce qui n’allait pas elle ne me répond « rien un truc de fille » ; je pensais qu’elle était indisposée et ne voulait pas en parler mais en fait le souci était bien plus futile à mon sens. Elle finit par m’expliquer qu’elle était embêtée pour se préparer pour la soirée car le sèche-cheveux de sa chambre était en panne, je restais étonné car je n’avais jamais eu l’impression qu’elle se souciait de l’aspect de sa coiffure. Je me vois lui répondre qu’elle peut venir se sécher les cheveux dans ma chambre si elle le souhaite en toute innocence, avec le recul je pense que j’ai été bien naïf en fait…

Elle m’indique qu’elle viendra vers 18h45 temps largement suffisant pour préparer sa coiffure, je valide et rejoins ma chambre. Tranquille je profite de ce temps libre pour me prélasser : je prends une douche, en savonnant mon sexe celui-ci commence à grossir ; j’aime le voir prendre cette forme bien plus jolie que de le voir pendre inerte et sans vie. Je continue mes caresses et le voilà maintenant bien droit, je l’admire un peu dans le miroir qui fait face à la douche en me disant qu’il mériterait d’être pris en bouche comme par exemple par celle d’Anastasia… Mais je dois me calmer, je serais très gênant pour moi si elle arrivait et que je sois dans cet état même si j’ai quand un peu de temps devant moi. Je m’essuie et sors de la salle de bain nu, je vais à la baie vitrée qui donne sur la piscine de l’hôtel, j’aperçois Anastasia qui profite seule de la piscine ; je me dis que j’aurai pu la rejoindre vu qu’il n’y avait personne d’autre et que de voir ses belles formes dans ce maillot de bain un peu juste attire mon regard. C’est la première fois que je la vois dans cette tenue, normal me direz-vous elle n’est pas en maillot de bain au boulot ; j’imaginais qu’elle avait une poitrine assez généreuse mais pas autant que ce bikini me permettait d’admirer. Ce minuscule bout de tissu ne permettait de ne couvrir que les mamelons et les tétons de sa belle poitrine, en sortant de l’eau je constatais la sensibilité de ses tétons qui pointaient bien forts ; mon excitation devant ce détail était maintenant visible puisque mon sexe avait repris une belle forme… Dans mes songes j’en avais oublié la situation dans laquelle je me trouvais : nu bandant face à une baie vitrée donnant sur une piscine ; c’est le regard surpris d’Anastasia qui me le rappela, d’un geste rapide je fermais le rideau rouge de honte… Reprenant mes esprits je m’empressais d’enfiler un boxer et retourner à la baie vitrée pour entrouvrir le rideau afin de vérifier discrètement la situation. Anastasia était maintenant allongée sur un bain de soleil et c’est son cul que je pouvais mater ; la ficelle de son bikini string ne cachait rien de celui-ci bien au contraire… C’est donc un superbe cul que je pouvais admirer et je me dis que la petite ingénue devait bien s’en amuser en me laissant la mater ainsi. J’en ai eu la confirmation quand elle changeant de position, elle aurait pu se retourner pudiquement mais elle préférait m’en faire profiter ; elle se redressa doucement pour se mettre à quatre pattes le cul exagérément en arrière en se cabrant au maximum pour faire ressortir celui-ci. Pour à la fin se mettre à genoux, tourner son visage dans ma direction et me faire un clin d’œil, voilà que je me remets à bander mais cette fois je peux ouvrir le rideau, je ne suis pas nu. Mince elle n’est plus là…

Pour me calmer, avant de m’allonger pour regarder la télévision je range ma chambre ; je ne voudrais pas qu’Anastasia pense que je suis bordélique et ce n’est pas très galant de recevoir une femme dans une chambre en désordre même si c’est juste pour un emprunt de salle de bain. Je regarde ma montre 18h00, j’ai encore un peu de temps avant son arrivée, je reste en boxer car je n’aime pas m’habiller trop tôt dans la chambre avec la chaleur qu’il fait de peur de transpirer. Je m’allonge et zappe sur les différentes chaînes de TV quand on frappe à la porte, surpris je me lève pour aller vérifier qui cela pouvait bien être comme Anastasia ne devait arriver que dans 45 minutes. Surprise ! C’est elle en avance. Confus de la situation, je la fais entrer oubliant ma tenue. Bien sûr elle n’est plus en maillot de bain, dans cette tenue elle aurait affolé tous les hommes croisés en venant de la piscine et rendues les femmes jalouses ; elle a enfilé un jeans et un top assez rapidement à voir les traces d’eau au niveau de sa poitrine indiquant qu’elle n’avait pas retirer son bikini mouillé avant. Elle a aussi pris un sac avec elle, je suppose que ce sont ses affaires pour la soirée mais reste intrigué de la situation.

Elle pose son doigt sur sa bouche signe de ne pas parler et va directement à la baie vitrée pour fermer le rideau.

Elle revient vers moi et d’un coup retire mon boxer en se mettant à genoux, sans avoir le temps de dire quoi que ce soit je vois mon sexe entrer dans sa bouche, celui-ci n’est pas encore bien dur mais ses talents de suceuse vont très rapidement faire durcir celui-ci à son maximum. Je ne m’en reviens pas de voir ce tableau dans le miroir de l’entrée de ma chambre, mon sexe aux bons soins de la bouche d’Anastasia dans un contexte de fantasme qui se réalise = se faire sucer directement par une femme à genoux devant soi. Et je peux dire qu’elle aime cela à voir son regard, et en plus ce qui ne gâche rien elle est très douée. Elle joue avec mon gland en le léchant de la pointe de sa langue, elle avale mon sexe au plus profond qu’elle puisse en l’aspirant visible au creux formés au niveau de ses joues. Les sensations sont très agréables, je ne vais pas pouvoir tenir longtemps à ce rythme-là mais comment lui dire : elle m’a fait signe de me taire et je ne vais certainement pas la contrarier vu la superbe fellation qu’elle me prodigue.

Elle va garder l’initiative en se relevant et prendre son sac pour rejoindre la salle de bain, en fermant la porte elle me glisse : « Je ne veux pas parler de ce que je viens d’entreprendre et saches que je prendrais plus d’initiative… » Je reste perplexe la bite à l’air le boxer sur les chevilles quand le bruit de la douche me confirme que je n’ai pas rêvé ce qui vient de m’arriver, il y a bien quelques minutes c’est mon sexe dans la bouche d’Anastasia que je prenais un sacré plaisir ! Je réfléchi à la situation en remontant mon boxer tout en analysant la phrase qu’elle vient de lâcher, il est clair que 1 c’est une sacrée coquine, 2 c’est une très bonne suceuse et 3 je dois prendre l’initiative si je veux une suite… Mais bien sûr que je veux une suite et avec une fin mémorable !

Je m’habille et toc à la salle de bain pour m’assurer qu’elle m’écoutera, un simple « Oui » en réponse me permet de lui dire : « Par discrétion je vais quitter la chambre et rejoindre les autres à la réception, comme cela tu seras tranquille pour finir de te préparer et libérer de me voir en tête à tête, un simple Ok de ta part suffira » après avoir entendu le « Ok » je quitte la chambre sans oublier de lui lancer « N’oublies pas de prendre la carte en sortant »

Dans l’ascenseur heureusement que je suis seul car je vois dans le miroir que mon sexe forme une grosse bosse encore sous l’émoi de ce qui vient de se passer, je replace celui-ci afin que cela se voit moins quand même : c’est bon de prendre son sexe en main quand il a cette belle forme.

Je vais rejoindre les autres collègues mais passe d’abord à la réception, une fois ce point réglé je prends le temps de téléphoner avant de rejoindre les collègues qui attendent dans le hall d’entrée. Nous discutons de la pluie et du beau temps, cela me va bien j’ai du mal à me concentrer tant j’ai en tête l’image de mon sexe dans la bouche d’Anastasia. Mais il faut que j’arrive à m’en défaire sinon je vais devoir passer aux toilettes me soulager et je n’en ai pas le temps.

Anastasia arrive, elle est très apprêtée dans une robe qui souligne ses belles formes, je fais attention à ne pas trop la fixer non plus au risque de me faire remarquer des autres hommes qui la matent aussi.  Elle a osé porter des talons même si je ne la sens pas très à l’aise avec ce type de chaussures, je me déplace stratégiquement pour changer d’angle de vue et essayer de deviner ce qu’elle porte en dessous de sa robe, cela reste un mystère pour le bas car rien ne transparaît à travers le tissus léger, il ne faut pas longtemps à mon imagination pour me suggérer qu’elle n’a rien mis en dessous pour le bas…Par contre pour le haut une bretelle s’échappe laissant deviner de la belle lingerie en dentelle rouge. Le temps de rejoindre le bus est venu, je continue mes investigations en restant un peu en arrière attendant de la voir monter dans le bus, cela me permettra de valider ou non l’hypothèse des dessous. Je pense qu’elle a compris mes attentions car au dernier moment elle sort de la file pour laisser passer les autres, je ne peux que suivre le flot ma sortie serait trop louche et nous dévoilerait.  Un indice supplémentaire ? Oui si vous suivez ce raisonnement : elle ne veut pas que quelqu’un monte derrière elle de peur de dévoiler son petit secret de coquine… Je m’installe au fond du bus à la dernière rangée, je suis tout seul jusqu’à son arrivée ; je la vois hésiter mais elle choisit de venir s’asseoir au fond juste à côté de moi. Très naturellement elle discute avec les autres passagers à porter de voix et pour ceux un peu plus éloigné elle s’ingénue à se pencher en avant avec comme conséquence la tension du tissus de sa robe qui me permet de bien voir le dessin du dos de son soutien-gorge mais toujours rien en bas, après quelques autres mouvements identiques et son show à la piscine je n’ai plus de doute sur ses intentions de me passer le message : je ne porte pas de culotte. Le trajet passe très vite dans ces conditions…

Arrivé au restaurant nous évitons habilement le placement imposé par les responsables et choisissons de nous asseoir l’un en face de l’autre en bout de table de façon à n’avoir qu’un voisin ou voisine à côté de soi. Les plats se suivent comme les verres de vin qui commencent à m’enivrer, Anastasia est de plus en plus détendue ; je peux la taquiner gentiment elle me répond sur le même ton en plaisantant, nous passons un moment agréable à dîner ainsi. Mais il me faut des certitudes pour ce que j’ai en tête pour la suite, je ne veux pas faire d’impair en interprétant les messages cachés d’Anastasia. Je trouve une première idée en faisant tomber ma fourchette de façon volontaire, je dois me pencher et regarder sous la table pour la récupérer. Plus aucune équivoque quand penché sous la table j’observe Anastasia écartant largement les cuisses pour me dévoiler son sexe libre de toute lingerie… Je me relève et d’un clin d’œil elle me confirme qu’elle a bien écarté les cuisses à mon attention. La tension dans mon boxer recommence à monter, et alors qu’elle avait dit qu’elle ne pendrait plus d’initiative je sens son pied nu venir me caresser l’entre jambes. Ce petit jeu va continuer jusqu’à ce qu’elle s’excuse de devoir quitter la table sans oublier de remettre sa chaussure. En revenant elle vient se positionner debout juste à côté de moi, elle vérifie que nous ne sommes pas visibles des autres pour se coller à moi, j’ai bien compris le message ; je passe ma main sous sa robe et vient lui caresser les fesses nues, je joue à passer un doigt le long de son sillon pour arriver au niveau de ton sexe et commencer à écarter les lèvres : je bande, elle mouille. Elle retourne à sa place pour savourer son dessert, moi c’est d’un autre dessert que j’ai très envie. Je savais qu’elle était gourmande au niveau de la nourriture mais j’ai maintenant l’impression qu’elle a aussi un bon appétit pour le sexe !

Anastasia attentive à la discrétion recommence son manège pour monter dans le bus, elle veut monter la dernière pour ne pas dévoiler son beau cul aux autres : je me sens quand même un peu privilégié. Comme à l’aller je file au fond du bus avec la chance de voir les autres s’installer dans l’ordre en commençant par le début du bus. C’est mon soir de chance : personne ne vient s’installer au fond du bus ainsi comme dans les rangées précédentes, Anastasia vient s’installer au fond du bus avec en bonus alors qu’il fait nuit le seul éclairage interne du bus est une lumière bleue tamisée.  Anastasia m’a enchanté le trajet du retour en s’installant au fond bien à l’abri des regards indiscrets mais bien en vue du mien. Elle ne perd pas de temps, dès le démarrage du bus elle cale son dos à la fenêtre, pose un pied sur le siège laissant sa robe glisser le long de sa cuisse puis remonte sa robe encore plus pour être bien à l’aise et pouvoir bien écarter les cuisses. Son sexe est maintenant bien en vue ; elle me sourit fière de me le présenter ainsi. Mais son jeu ne fait que commencer, d’une main elle vient délicatement écarter ses lèvres pour faire ressortir son clito, elle mouille son index de salive et commence à caresser son clitoris, ses caresses très sensuelles me font bander. Je me positionne comme elle à l’opposé, je sors mon sexe pour me masturber avec la même douceur qu’elle applique sur son sexe. Elle ferme un peu les yeux pour mieux profiter de sa masturbation, elle complète celle-ci en glissant sa main dans son soutien-gorge afin de jouer avec son téton. Le trajet passe bien trop vite, je fais signe à Anastasia que nous n’allons pas tarder à arriver : en réponse elle fourre son majeur dans son sexe pour me montrer en le sortant combien elle mouille cette coquine, et pour le nettoyer elle choisit sa bouche en le suçant comme elle le faisait avec mon sexe, je suis au bord d’exploser ! Elle remet sa robe en place avec un petit clin d’œil complice. Je range mon érection comme je peux, il faut dire que je bande fort : le spectacle qu’elle vient de m’offrir m’a terriblement excité. Un dernier jeu pour elle dans le bus : elle s’est levée avant moi et s’amuse à s’arrêter net le cul en arrière après deux pas ce qui pour conséquence que je bute sur elle, mon sexe sur son cul. C’est très sympa comme jeu mais pour la discrétion elle repassera : nous sortons en dernier du bus, heureusement que les autres sont pressés de rejoindre l’hôtel pour les uns et les bars pour les autres.

Nous marchons côte à côte, je peux discrètement lui expliquer que je suis passé à l’accueil tout à l’heure pour récupérer une deuxième carte pour ma chambre dans l’intention de la laisser entrer en première et choisir en toute liberté de ce qu’elle veut faire : finir la soirée dans ma chambre ou aller sagement se coucher. Vous vous doutez que les évènements du bus ont changé la donne…

Nous arrivons à l’accueil de l’hôtel ou sont présents encore quelques personnes qui s’attendent pour aller prendre un dernier verre dans un bar aux alentours, moi c’est dans ma chambre que je pendrais bien un dernier verre avant de prendre Anastasia. Pour assurer notre discrétion et laisser Anastasia entièrement libre de son choix je prétexte un appel pour m’éloigner du hall d’entrée, je me retourne quand même pour essayer de deviner ce qu’Anastasia va faire mais c’est peine perdue elle a engagé la conversation avec le groupe présent comme si de rien n’était.

Je me donne quinze minutes en me promenant dans les rues voisines de l’hôtel tout en pouvant m’assurer discrètement du mouvement du groupe, je les vois quitter l’hôtel pour se diriger dans ma direction. Pris d’un peu de panique à l’idée de rencontrer ce groupe et de devoir rester avec lui, je me perds dans les rues. Je dois courir un peu pour ne pas perdre trop de temps et risquer de laisser penser à Anastasia que je lui pose un lapin dans l’éventualité ou celle-ci se trouve nue dans ma chambre à m’attendre…

Personne en vue que je connais, je peux traverser le hall d’entrée pour rejoindre l’ascenseur et monter à l’étage de ma chambre. Devant la porte j’attends un peu avant d’ouvrir celle-ci et découvrir si Anastasia est bien là ? Je passe la carte, baisse la poignée et ouvre doucement la porte… Bingo la carte que j’avais laissée à Anastasia est présente dans le lecteur qui permet d’avoir le courant dans la chambre, une lumière faible éclaire celle-ci au fond certainement une lampe de chevet. Je retire la carte du lecteur pour plonger la chambre dans le noir mais en rassurant Anastasia « Ne t’inquiètes pas c’est bien moi, je vais me rafraichir à la salle de bain et te rejoins ».

Une toilette rapide et ciblée sera suffisante : mon sexe, mon cul et mes aisselles.

Anastasia est allongée sur le lit et attend maintenant dans le noir avec un peu d’appréhension, après l’excitation du bus qui est un peu redescendue pendant cette pause imposée par la discrétion ; elle se demande comment cela va se passer mais elle est contente d’être dans le noir cela va l’aider à se libérer.

Je la rejoins, ou plutôt nous la rejoignons… et oui j’ai éteint la lumière pour lui faire une surprise et qu’elle puisse garder son anonymat…

Nous sommes tous les trois nus, Anastasia est allongée nous sommes debout de part et d’autre du lit, j’ai donné mes consignes à la « surprise » pour que ce trio ne commence que par des caresses manuelles, il faut que le suspense sur le sexe du troisième reste.

Je me place au-dessus de la tête de Anastasia pour commencer un massage partant de sa tête pour descendre sur son corps, un peu d’huile de massage aide à faire glisser mes mains vite attirées par l’envie de caresser la belle poitrine d’Anastasia, un sein dans chaque main j’enduis d’huile sensuellement pour arriver aux tétons que je commence à pincer légèrement, ils sont bien réactifs et durcissent sous mes doigts. La partie basse du corps d’Anastasia n’est pas en reste, des mains ont commencé leur massage par les pieds pour monter doucement et régulièrement sur les chevilles, les mollets, s’attarder un peu sur les cuisses par un mouvement de bas en haut en effleurant à chaque passage les lèvres de son sexe… Je sens l’excitation montée en Anastasia, ses tétons sont de plus en plus durs et elle commence à laisser échapper des soupirs quand les mains touchent son sexe. Je commence à bien bander et mon sexe touche son visage quand je me penche, il n’en faut pas plus à cette coquine pour qu’elle est envie de le prendre en bouche, ses mains attrapent mon sexe pour le guider dans sa bouche experte. Je me penche encore pour qu’elle puisse bien me sucer et en profite pour guider les caresses sur son sexe en écartant ses cuisses qu’elle relève comprenant la phase suivante : j’écarte ses lèvres d’une main et commence à caresser son clito. C’est une langue qui vient prendre le relais de mon doigt sur son clito, des mains ont pris le relais pour écarter les lèvres. Je me relève en retirant mon sexe de la bouche d’Anastasia, nous avons maintenant un objectif commun ; faire jouir Anastasia par nos caresses. Je m’occupe de ses seins et l’autre de son sexe.

Je reprends mes caresses sur ses seins, j’adore leurs formes et leurs tailles ; je les prends en main et sens qu’ils ont pris de la fermeté signe que l’état d’excitation d’Anastasia est monté d’un cran. C’est avec ma langue que je m’occupe de ses tétons, je les lèche, les suce avec grands plaisirs jusqu’à les mordiller un peu. Pour ne pas faire de jaloux, mes doigts s’occupent du téton qui ne profite pas de ma bouche.

Anastasia sens bien les coups de langue sur son clito qui accélèrent et sont de plus en plus appuyés, ses soupirs sont aussi proportionnels aux coups de langue, elle prend des plaisirs. Un petit cri de surprise quand le doigt la pénètre et commence  ses caresses internes, il cherche à toucher son point G afin d’amplifier les sensations. Les coups de langue sont très forts et le doigter bien efficace à entendre Anastasia exprimer ses plaisirs, ce ne sont plus des soupirs mais bien des cris.  Mes pincements et mordillements des tétons sont plus appuyés. Anastasia a attrapé le visage pour le plaquer sur son sexe, elle veut jouir ! Elle se cambre, ses cuisses se serrent, elle crie sa jouissance…

Après une courte pause de récupération Anastasia veut savoir l’origine de cette langue qui l’a faite jouir ainsi avec l’appréhension de découvrir soit qu’elle vient de vivre sa première expérience saphique soit qu’elle va pouvoir vivre sa première expérience d’avoir deux verges à sa disposition. Elle se redresse et tend sa main vers cet entrejambe inconnu, c’est un sexe tendu qu’elle découvre a. Frédéric s’est joint à nous, vous vous souvenez de mon passage à l’accueil et de l’appel avant de partir au restaurant ? Frédéric n’a pas été long à convaincre quand je lui ai proposé un plan cul sous forme d’un trio avec la règle d’être dans le noir pour ne pas dévoiler l’identité de la femme.

Anastasia est ravie et nous guide par des gestes, elle ne veut pas parler de peur d’être reconnue par sa voix. Elle prend nos mains pour nous faire nous sortir du lit et nous mettre debout à côté de celui-ci. Elle s’accroupit pour nous branler prenant un sexe dans chaque main. Elle privilégie Frédéric pour sa première mise en bouche, je ne fais pas mon jaloux j’ai déjà bénéficié de ses talents ; j’entends les bruits de sucions tout en me faisant branler par sa douce main. Elle commence à alterner entre nos deux sexes, que c’est bon de sentir sa bouche prendre mon sexe. Au bout de quelques minutes elle se relève pour aller chercher les préservatifs qu’elle avait préparés sur la table de chevet ainsi que du lubrifiant, elle donne un préservatif seulement à Frédéric et pose le reste sur le lit. Elle nous guide de nouveau en me positionnant derrière le dossier du fauteuil présent dans la chambre puis elle se met à autre pattes sur le fauteuil le cul offert à Frédéric. Elle attrape mon sexe d’une main pour le prendre en bouche tandis que Frédéric la pénètre très facilement tant elle est mouillée de cyprine. Je prends sa tête en main pour lui imprimer le rythme de sa fellation qui est si bonne, je râle mes plaisirs de me faire sucer ainsi. Frédéric excité par la situation accélère ses coups au grand bonheur d’Anastasia qui adore se faire prendre de la sorte. Mais elle a une autre idée en tête et ne veut pas laisser Frédéric jouir en elle, elle m’indique d’enlever mes mains pour pouvoir se relever. Elle entraine Frédéric sur le lit pour qu’il s’allonge, elle me prend par le sexe pour me conduire dans la salle de bain et m’expliquer à voix basse ce qu’elle désire… J’ai bien compris sa demande, nous retournons vers le lit. Elle se penche sur Frédéric les jambes écartées lui retire le préservatif et le prend en bouche, positionnée ainsi elle tend son cul pour moi. Je commence les préparatifs à ce que vous avez devinez : la sodomie. J’écarte ses fesses de mes deux mains et vient lui lécher l’anus par des petits de langue, je sens déjà que celui-ci s’ouvre signe de son envie d’être pénétré. Je prends le lubrifiant en pose une noisette sur son œillet et enfonce mon majeur doucement sans oublier de masser de ma main son sexe en appuyant sur le clito. Elle approuve en mettant son cul encore plus en arrière. Ma majeure glisse maintenant facilement dans son cul. Elle nous donne deux nouveaux préservatifs, une fois en place sur le sexe de Frédéric elle vient s’empaler et commence à monter et descendre sur ce sexe qui la comble. Frédéric caresse sa poitrine de ses deux mains en accompagnement les mouvements d’Anastasia. Je les laisse en profiter un peu avant de suivre la demande d’Anastasia, pour garder une belle forme je me branle en restant à porter de main d’Anastasia. Elle me donne le signal en me tirant par la main, je peux venir me présenter au trou libre. Elle se penche complétement sur Frédéric et écarte ses fesses avec ses mains, je mets un peu de lubrifiant sur mon gland et vient le présenter à son cul, je m’enfonce doucement. Que c’est bon de sentir mon sexe entrer en elle bien serré par ce conduit étroit. Son cul s’ouvre je peux maintenant faire coulisser mon sexe sans problème. J’ai vraiment l’impression qu’elle aime se faire sodomiser et c’est vraiment très agréable. Je sens le sexe de Frédéric à travers la paroi fine qui sépare nos deux sexes. Frédéric commence ses mouvements et je me synchronise avec pour sortir quand il rentre et vice versa. Anastasia nous encourage de ses cris qui augmentent avec cette double pénétration, je ne retiens plus mes coups et râle de plaisirs. Je vais jouir dans ce beau cul et j’adore cela ! Vu mes sensations, c’est moi qui lâche en premier et crie aussi ma jouissance. Je m’allonge à côté, Frédéric prend l’initiative de relever Anastasia en l’invitant à se mettre à quatre pattes pour la prendre avec une telle fougue qu’Anastasia doit plonger sa tête dans l’oreiller pour tenter de réduire le niveau sonore de ses cris… Frédéric se lâchera qu’après avoir fait jouir Anastasia qui en mord l’oreiller… 

Massage et Trio

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Après avoir échangé plusieurs messages avec Christian et Anastasia, rendez-vous est pris : je recevrais chez moi ce couple illégitime.


J’ai demandé à Anastasia si elle pouvait venir avec une tenue suggérée : elle m’avait répondu favorablement et souhaité en savoir plus sur mes envies de tenue. Je commençais par lui décrire les dessous : un ensemble de lingerie en dentelle de couleur rouge composé d’un soutien-gorge, d’un string, de porte-jarretelles et des bas. Une jupe courte et un chemisier : je lui laisse le choix des couleurs.


Christian me dira par la suite que mes envies étaient sympathiques mais qu’elles lui ont coutées une sortie shopping aux grands plaisirs d’Anastasia, un peu moins pour Christian :o) mais bon les boutiques de lingerie n’étaient pas si désagréables…surtout quand Anastasia avait besoin d’un avis et que Christian devait la rejoindre dans la cabine d’essayage…


Le jour J est arrivé, je suis un peu anxieux de recevoir ce couple ; j’ai un peu peur de ne pas être à la hauteur. J’ai rangé, nettoyé ma maison et préparé deux pièces principales : le salon avec une table de massage et ma chambre. J’ai mis le champagne au frais et préparé des fraises pour accompagner celui-ci. Ne connaissant pas les goûts de mes invités j’ai opté pour des petits en-cas salés sucrés de mon traiteur préféré en lui demandant des choses bonnes mais pas trop lourdes : il ne faudrait pas que les invités s’assoupissent en digérant… Me voilà maintenant à peaufiner l’ambiance avec des bougies pour l’éclairage placées un peu partout dans le salon et la chambre : je veux donner une ambiance tamisée de lumière et obtenir une douce chaleur dans ces pièces pour qu’Anastasia puisse s’y dévêtir confortablement.


Au moins ces préparatifs m’ont permis de ne plus stresser de cette découverte et la pression qu’elle suscite, et c’est avec soulagement que j’entends la sonnerie m’indiquant l’arrivée des invités… J’ouvre, une charmante Anastasia se présente à moi, très apprêtée mais je ne peux pas encore voir si elle a respecté le dress code que j’avais demandé comme son manteau couvre sa tenue. Je les invite à rentrer, bise Anastasia mais question 2 ou 4 bises ? Bon je me laisse aller à en faire 4 ;o) je sers la main à Christian qui est lui aussi bien habillé, c’est déjà bon signe ils ont tous les deux fait attention à leur tenue, j’aime bien ce côté chic et glamour. En retirant son manteau Anastasia dévoile sa tenue conforme à mes attentes au moins pour la partie visible… jupe courte et chemisier, les jambes sont couvertes mais il faudra que je patiente encore un peu pour savoir si ce sont des bas ou des collants…


Je propose à mes hôtes de commencer à se dévêtir ;o) non cher lecteur n’allez pas trop vite… juste les manteaux et déposer leurs nécessaires à l’entrée en suggérant à Christian de prendre avec lui son appareil photo. Je continue avec une visite de la maison que mes hôtes semblent apprécier, j’entends le chuchotement d’Anastasia à Christian quand nous passons dans le salon et qu’elle voit la table de massage…
Nous retournons au salon, je les convie à s’installer pendant que je vais chercher le champagne et ses accompagnements. La position assise d’Anastasia me permet de valider les bas maintenus par des jarretières… et oui sa jupe courte est remontée en s’asseyant… Anastasia a capté mon regard sur ses jambes, elle esquisse un sourire tout en écartant celles-ci…

Le bruit du bouchon de champagne rompt le silence qui venait de s’installer, je sers les coupes et nous trinquons à Anastasia qui est magnifique. Nous discutons et apprécions les petits encas de mon traiteur, je les invite à croquer les fraises en buvant une gorgée de champagne : c’est délicieux et cela éveille les papilles…


J’explique maintenant ma suggestion pour l’appareil photo en proposant à Anastasia et Christian un petit intermède qui aura pour finalité de déshabiller Anastasia avant qu’elle se positionne sur la table de massage. Les lumières sont maintenant éteintes et ce sont les bougies qui diffusent un éclairage tamisé dans la pièce, Christian prépare son appareil photo et Anastasia se lève pour commencer son streap tease… Une musique d’ambiance pour l’accompagner : la BO de 9 semaines et demie « You can leave your hat on » de Joe Cocker :o) les premières notes de musique encourage Anastasia à commencer par déboutonner son chemisier, la scène est très sensuelle ; Christian a du mal à prendre les photos tant il est subjugué… je profite moi aussi de cet effeuillage me permettant de découvrir l’ensemble de lingerie ; celui-ci met en valeur les formes d’Anastasia : elle me fait bander !


Anastasia finit son show sous mes applaudissements, je me lève et lui tend la main pour l’accompagner vers la table de massage, je l’installe sur le dos et couvre son corps d’un drap de bain pour qu’elle ne se refroidisse pas durant le massage. Je veux lui prodiguer un massage comme je les reçois moi-même en salon, j’ai réchauffé l’huile de massage et je m’applique maintenant à faire glisser mes mains délicatement sur le corps d’Anastasia maintenant détendue. Je suis placé au niveau de sa tête et fais descendre mes mains le long de son dos pour atteindre ses fesses, à la fin de mon mouvement mon bas ventre se pose sur la tête d’Anastasia qui peut sentir la bosse formée… au fur et à mesure des mouvements je plonge de plus en plus pour pouvoir caresser ses fesses, c’est dans cette position qu’Anastasia profite de l’opportunité d’ouvrir la braguette de mon pantalon pour chercher mon sexe déjà bien gonflé…je continue mes caresses en introduisant mes doigts dans son sillon avec des allers/retours au rythme de la branlette qu’Anastasia me prodigue… Christian continue à immortaliser ces instants mais estime que la vue n’est pas assez complète : il retire le drap de bain pour la découvrir complètement… Je me relève pour apprécier cette superbe vue… et voilà qu’Anastasia en profite pour déboutonner mon pantalon, l’ouverture de mon caleçon va bien faciliter la sortie de mon sexe et permettre la mise en bouche…humm elle s’est y faire… que c’est bon !!!


Christian a abandonné son appareil photo et ses vêtements…il a aussi envie de profiter d’Anastasia allongée nue avec sa peau brillante d’l’huile de massage… Le voilà déjà en train de la doigter avec une application qui fait plaisir à voir… les doigts qui entrent et sortent du sexe d’Anastasia lui font un peu abandonner mon sexe. Je profite de cette pause buccale pour aller chercher l’appareil photo et donner un souvenir à mes hôtes avec quelques photos.


Je regarde cette scène sexe en main, j’entends les soupirs de plaisirs d’Anastasia… Christian sait y faire à l’entendre apprécier ce doigter de maître… Je me branle maintenant… mais je dois faire attention je ne veux pas me lâcher si tôt… j’ai prévu de passer dans la chambre pour continuer à découvrir Anastasia et essayer de luis donner des plaisirs.


Christian aime me voir me branler devant eux et continue un peu son jeu de doigts en retournant Anastasia qui est maintenant sur le dos, d’un signe de la tête il m’invite à venir le remplacer pour s’occuper du sexe de Anastasia, je lui fourre un doigt : son sexe est trempé de mouille… j’ose une initiative, je sors mon doigt mouillé de sa cyprine et viens le présenter à la bouche d’Anastasia, elle le suce divinement comme elle le faisait avec mon sexe tout à l’heure. Christian est très étonné de cette pratique qu’il ne connait pas… devant son regard interrogateur Anastasia répond en prenant son sexe en bouche, il apprécie cette fellation si bien faite et introduite de la sorte. Je reviens sur mon doigté en évoluant par des caresses sur son clito dur et réactif. Anastasia réagit de plus en plus à mon doigté au point de relâcher le sexe d’Christian pour pouvoir soupirer ses plaisirs… mais elle ne résiste pas à l’envie de reprendre le sexe en bouche. Je sens qu’Christian est endurant, je vais donc prendre l’initiative de leur proposer de passer à la chambre, j’ai encore envie de me faire sucer par la bouche experte d’Anastasia et en profiter pour goûter le sexe de Anastasia qui me donne envie…


J’aide Anastasia à descendre de la table de massage et la guide de ma main vers la chambre. Christian a repris son appareil photo et nous a rejoint à la chambre, il a eu la bonne idée de prendre le plateau avec la bouteille de champagne restée fraîche dans son seau. Une petite pause avec ces coupes de champagne fait du bien, nous trinquons à ma première expérience de trio, Christian m’encourage en me complimentant sur la première partie et Anastasia confirme avec plus de pudeur. Elle veut garder le côté cocooning de ces instants et ne pas trop se lâcher. La suite des événements confirmera le côté coquin de ce couple qui m’a déjà comblé en acceptant l’invitation avec cette initiation. Petite anecdote = nous trinquons debout ce qui nous permet à Christian et moi de continuer notre doigté… la coupe dans une main, la croupe d’Anastasia dans l’autre pour Christian, pour moi un doigt dans son sexe avec comme réponse une branlette de la main d’Anastasia… le tableau aurait mérité une photo ;o)


Anastasia pose sa coupe pour venir s’agenouiller et prendre ma queue en bouche… humm que cette bouche est bonne, elle s’est vraiment y faire… petit clin d’œil d’expert de Christian qui connait bien les fellations d’Anastasia et les plaisirs qu’elle procure… Je prends sa tête entre mes mains, j’aime contrôler… Je la fais s’allonger sur le lit pour me positionner en 69, je veux manger son sexe qui me donne envie depuis que je l’ai doigtée… Elle me reprend en bouche et me pompe avec douceur et profondeur. Je lui rends la politesse en léchant son clito avec mon savoir-faire, des petits coups de langue sur son clito que j’accélère au fur et à mesure de sa réception, son clito gonfle encore et elle mouille abondamment maintenant, elle lâche aussi mon sexe comme tout à l’heure avec son homme, ses plaisirs sont forts et elle a besoin de les exprimer à vive voix aux grands plaisirs de Christian qui adore l’entendre exprimer ses plaisirs sexuels.


Mais que se passe-t-il ? Je sens une douce langue qui vient s’insérer le long de mon sillon et venir me caresser l’anus… humm que c’est bon j’adore cette pratique…Cette initiative d’Anastasia me donne l’envie de lui lécher aussi l’anus… c’est torride nous sommes tous les deux avec notre langue plantée dans le cul de l’autre… que c’est bon… Je retire ma langue mais ne laisse pas l’anus de Anastasia libre, je profite de mon cunnilingus et ma feuille de rose qui a détendu un peu son cul pour lui fourrer un doigt, elle réagit à l’introduction de celui-ci en enfonçant encore plus sa langue dans mon anus et a pris en main ma queue : je prends cela comme un signe d’accord de la part d’Anastasia, je continue de plus belle mon doigté anal tout en léchant son sexe avec avidité… je veux la faire jouir, j’accélère mes coups de langues et mon doigté devient de plus en plus profond, Anastasia crie de plaisirs, je ne lâche pas mes caresses et je les intensifient… que c’est bon… Anastasia jaillit… je suis surpris par ce jet qui inonde littéralement mon lit…


Mais elle veut maintenant mon sexe en elle, juste le temps de mettre une protection et voilà Anastasia qui me chevauche. Elle monte et descend sur mon sexe, j’ai envie de lui fourrer encore mon doigt dans le cul ; pour cela je l’attire à moi pour l’embrasser, et voilà son anus à porter de doigt… je sens ma queue à travers la paroi de l’anus qui s’ouvre de plus en plus… à quel point va-t-il s’ouvrir ? et bien au point de permettre à Christian d’avancer sa queue à l’entrée de ce cul maintenant ouvert à point…Anastasia est si excitée qu’elle a envie de se faire prendre par ce deuxième sexe alors qu’elle s’active sur le mien… et c’est dans le miroir qu’elle croise le regard d’Christian heureux de réaliser son fantasme : une double pénétration avec son amante ;o) je fais attention à respecter cet instant en laissant au couple savourer cette position si excitante et bonne pour nous trois… je sens maintenant la queue de Christian à travers les parois de l’anus d’Anastasia qui crie encore plus fort que tout à l’heure, sa jouissance de se faire prendre ainsi par deux sexes…


C’est à mon tour de jouir avec des râles qui en disent longs sur mes plaisirs…


Christian continue à prendre son amante positionnée en levrette pour bien sentir les bons coups de butoir de Christian s’en donnant à cœur joie, il prend son pieds cela se voit….les cris de jouissance de Christian et d’Anastasia remplissent la pièce… Christian se lâche à son tour…